#random-posts img{float:left;margin-right:10px;border:1px solid #999;background:#FFF;width:36px;height:36px;padding:3px}

7 août 2014

Halo : Waypoint - Créations conservés - Fanfictions - Vie d'un général grunt


Prologue : Naissance de Napnap, c'est a dire...


...moi. Je suis né dans des conditions affreuses : dans une forêt de Balaho, notre planète, ou l'air était gravement polluée à cause de l'industrie. En plus, c'était la mauvaise période : à peine né, je fus transporté dans une station spatiale du nom de Grande Bonté.
Des élites qui étaient chargés de recevoir les nouveaux nés dans des pièces à croissances rapides me regardèrent et dirent : "Si ce grunt sert longtemps, on se suicidera !"
Il avait intérêt à la tenir, cette promesse... Si les grunts n’étaient pas intelligent, on n’en serait pas là...

Chapitre 1 : Entrainement prolongé

Je fus donc introduis dans cette pièce à croissance rapide, et en quelque semaines, j'étais déjà presque adulte. En même temps, on m’introduisit une armure sur le dos.
Vous parlez d'un entrainement : je fus d'abord introduis dans une usine a needler et a fusil à aiguilles, car seuls les grunts connaissent la véritable source du cristal. Et en plus, j'étais surveillé par deux macaques : des brutes.
C'est vrai : travailler 14 heures avant de m'endormir un peu, c'est beaucoup! C'est que c'est compliqué d'installer les cristaux dans l'arme ! Quand je dormais, il y avait toujours du bruit, en particuliers celui de l'usine.
Deux semaines après, mes muscles gonflaient avec ce travail surgruntient. Alors ils m'avaient envoyés dans un réel centre d'entrainement situé en plein milieu de la station.
Mais c'étaient quand même des cinglés : ils me menaçaient de mort, ces brutes, si je ne m’entrainais pas sans relâche !
L'entrainement continua pendant 1 mois, et tout les jours, je dus rester debout non pas 14 heures, mais 17 heures!

Un jour, on m'avait dit qu'à la prochaine mission, j'y serais. Enfin ! Je vais pouvoir me dégourdir les jambes! Mais un autre grognard me disait que on allait se battre contre une race d'organisme puissantes : les humains à priori. Voilà que les choses sérieuses arrivaient...


Chapitre 2 : Objectif Terre

Une armée de 10000 soldats contre la planète de ces humains, nommé la Terre me semblait-t-il constituées de 1500 grunts, 1200 élites, 1006 drones, 1450 rapaces dont la moitié était fait pour le sniper, 500 hunters. Les véhicules étaient prévus : 250 ghosts, 625 banshees, 101 apparitions.
Il y aurait 20 croiseurs spatiaux covenants de plusieurs catégories. Les brutes resteront à Grande Bonté.
C'est ce que disait l'ordinateur de bord. Je faisais également partie de ces soldats. Nous partons tous demain...
Je fus introduit dans le croiseur "Legendary Covy". Nous étions 1200 dans ce croiseur et je me fis un pote : Papap, un grunt très maladroit et très chanceux! Nova' Ouramee, un élite général, étaient le chef de notre escouade.
Nova' Ouramee annonça : "Nous sommes presque arrivés!"
Papap souffla : "Oh non..."
Je le rassurais : "Ne t'inquiète pas..."
BOUM!!!!!!
Le croiseur fut touché par un missile provenant de ces choses grises autour de la Terre !
La procédure d'urgence consistait à aller le plus vite possible dans des phamtoms et de foncer droit sur la Terre. C'est que nous firent ! En cinq minutes, 25 phamtoms filèrent à toute vitesse du croiseur qui explosa peu après.
Papap s'écria : "Allez, objectif Terre!"
Nova' Ouramee gronda, en rogne : Taisez-vous!
Je me mordais les doigts : Comme par hasard, on était les seuls sur leurs lignes de mires ! Les autres devaient arriver dans quelques minutes, du moins, je l'espère...


Chapitre 3 : Perdu dans l'immensité...

Papap, s'inquiéta : "Debout! Réveille-toi!
- Ahhh... Où est-on ?" dis-je en revenant à moi.
On m’apprit plus tard que c’était à New Mombasa, une ville humaine dans laquelle de hautes tours "touchaient" le ciel. Ville par laquelle nous avons commencé notre invasion.
Papap s'interrogea : "Je sais pas..."
Nova' Ouramee dit : "C'est donc ça, les constructions humaines? C'est... hideux."
D’un coup, je criais à Papap de se baisser. Un humain armé d'un BR arriva et je lançais une grenade en plein dans sa face ! BAM !
Plus rien a part quelques bouts de chair humaine dispersés...
Je demandais à Papap si il allait bien, et il me répondit que oui.
Nova' Ouramee grogna, encore en rogne : "D'abord on percute une de ces habitations qui mesure 500 mètres de haut et en plus un marine arrive en imprévu ! Oulà, mais qu'est-ce-que ça commence bien ! Et taisez-vous, écoutez-moi : partons d'ici, OK ?"
Je lui répondis : "Bon essayons déjà de sortir de cette "ville"! Et après on appellera un..."
Il me dit de ne pas la ramener, alors je me tus ! Car il pouvait devenir dangereux vu son état…
Puis, un peu plus tard, Papap s’écria: "Mince ! J'ai oublié mon arme dans le croiseur! Et mes grenades aussi... "
Nova' Ouramee lui dit de se débrouiller, et de ne pas la ramener non plus ! Il voulait partir immédiatement. "
Je soupirais : "Eh ben..."
Deux heures plus tard, encore cette ville de New Mombasa, je demandai si on ne tournait pas en rond, car j’avais une impression de déjà vu depuis quelques temps. Toutes ces constructions se ressemblaient tant ! Je ne savais vraiment pas comment les humains pouvaient se repérer dans cette foutue ville !
D’un coup, Nova' Ouramee me sortit de mes pensées : "Dégagez! Un tank Scorpion ! Allez vous cachez dans ce bâtiment, triples nouilles !"
Mais tout en courant, car nous savions qu’un face à face avec cet engin de destruction signerait notre arrêt de mort, Papap remarqua que le scorpion l’avait certainement repéré, alors il s’exclama : "Il m'a v..." BAAM!!
Je me retournais subitement et je me lamentai : "Papap, non, pas toi !". Mais déjà il volait, projeté en l’air par la puissance du tir. C’était horrible à voir, son sang, notre sang, à nous les grunts, venaient de se répandre sur ce sol inconnu.
Nova' Ouramee me rappela à la réalité, pour éviter que je finisse de la même manière : "Dépêche-toi !
- J'a j'a... J'arrive !" parvins-je à balbutier malgré mon horreur et mon dégoût.
Nous courûmes à toute allure vers un bâtiment dont la porte était ouverte, puis ressortîmes par l'autre coté.
Je remarquais à ce moment là un phantom, et exprimait ma joie : "Regardez, un phantom !
- Vite avant qu'il ne reparte ! " me lança Nova' Ouramee.
En concluant que ces humains étaient un vrai enfer, je crachai par terre en jurant de venger Papap. Dès le retour à Grande Bonté, je suis devenu officier. Et ce n'était pas fini... j'allais aller en mission 2 mois plus tard.

Chapitre 4 : Début de l'acharnement de Napnap

Depuis la mort de Papap, je m'étais décidé à achever jusqu’au dernier ces humains. Depuis quelques mois, et en seulement quelques missions, j'était passé du grade de recrue à Général ! Et ceci grâce à ma persévérance, à mon moral, et à ma haine de l’ennemi.
Les missions étaient souvent des missions d'infiltration, un domaine que j'aimais bien car je suis très discret.
D'ailleurs, j'allais partir pour faire une mission sur un Halo. Notre groupe devait retrouver le Démon, un humain surpuissant qui écrasait nos forces armées ! C’était une terreur : chaque fois qu’il arrivait quelque part, tous le savaient. On le craignait tous, mais rêvaient de la tuer, car il causait la mort de trop de compatriotes, et une très grosse prime était offerte pour celui le rapportant, mort ou vif.
Notre général Nova'Ouramee, qui était toujours mon supérieur, malgré qu’il n’est pas progressé en grade et moi si, car son ancienneté à ce même grade que moi le rendais supérieur, et plus crédule car il avait bien plus d’expérience, mais je trouvais comme toute l’escouade qu’il se la pétait un peu trop, bien comme un élite d’ailleurs !
Notre escouade était composée de lui et moi suivis de quelques autres grognards soutenus par deux rapaces doués au sniper.
J’étais désirant de vengeance : "Ce jour va être leur fête ! A tous ! Ca va être un vrai bain de sang pour eux !"

Quarante-cinq heures plus tard, nous étions sur le Halo dans un complexe étrange ou plusieurs marines et le Démon étaient, à priori, caché. Nous avançâmes, mais aucun humain n'était là...
Nova'Ouramee parlait dans un appareil : "Ici Nova’, rappelez un phantom, rien à signaler, il n'y a personne ici, la zone est déserte !"
Son interlocuteur lui répondit de Grande Bonté : "Tout de suite, général !"
Mais à peine la transmission fut-elle terminée que l'on entendit de drôle de bruit… De temps en temps, des grondements se faisaient aussi entendre...
J’étais très surpris, et je parvins à en localiser un : "Là-bas !"
Des espèces de choses rondes nous fonçaient dessus ! Nous tirâmes dessus, et ils explosèrent au premier impact. Un grunt fut tué dans la fusillade, car les grognards étant indisciplinés, ils ont paniqués. J’avais remarqué que Nova' Ouramee avait pris peur, il s’interrogea : "Qu'est-ce-que c'était que ça?!"
En guise de réponse, un organisme vert lui atterrit en plein sur le torse et creusa une galerie à l'intérieur du général ! D'un coup, ce dernier tomba par terre et... et se transforma en monstre, un zombie tout vert qui nous fonça dessus ! Je me retournais donc, et je vis que les autres étaient à terre aussi ! Je ne voulais pas tous les voir se lever en monstres autour de moi ! Je lui lançai donc une grenade plasma. Il explosa en des bouts de chairs visqueuses et vert.
Je m’emparai immédiatement dans l’appareil de communication pour crier : Ici Napnap, le général grunt présent dans l’escouade du général Nova’, des choses vertes grouillent dans le secteur! Dépêchez vous de revenir! L’escouade toute entière a été décimée !
------------Transmission coupée...------------------
Oh mon Dieu ! Comment allais-je faire avec ces horribles bêtes mortes-vivantes ?
Grouuuuuaaahhhh ! Une autre me fonça dessus tête baissé ! Est-ce-que j'allais survivre?
Il me mit un coup de "bras" et je tombai par terre, et étrangement, il ressemblait à un humain mort-vivant mais d'un coup, un tir de BR humain tira en plein la boule verte qui dépassait de sa poitrine, mais ne me vit pas et partit aussitôt...
Qu’est-ce-que j'allais devenir dans cet endroit de fous ?

Chapitre 5 : Une guerre civile, trois ennemis...
J'étais dans ce complexe depuis un jour, mais la menace de ces "choses" n'étais plus à craindre : ils étaient partis d'ici !
Mais je ne trouvai la sortie du complexe que quatre heures plus tard. J’appelai ensuite un phantom pour qu’il vienne me chercher. On me dit à l’autre bout de l’appareil, qu’il y avait quelques problèmes mais qu’on allait m’en envoyer un quand même. Habituellement, en moins d’une heure, il aurait été là. Mais j’attendis plus de deux longues heures, avant qu’il n’arrive et que je sois de retour à Grande Bonté.

Une fois arrivé, je descendis du phantom et étrangement, je vis des traces de sang par terre. Le vaisseau repartit immédiatement, et je me demandais pourquoi.
Je m'inquiétai d'une attaque humaine ou de ces bêtes vertes mortes-vivantes que j'avais vues hier.
Mais c'était du sang mauve, celui d'un élite. D'un élite? Bizarre ! Donc je regagnai un endroit où étaient assis plusieurs grunts, et je leurs demandai ce qu’il s’était passé.
Ils me répondirent que les élites se seraient révoltés, car le chef des brutes, Tartarus, aurait poussé dans le vide l'Arbiter, l’élite par excellence. Et que depuis lors, les grunts, les élites et certains chasseurs auraient formé une alliance contre les prophètes et leurs nouveaux protecteurs, les brutes ! Ils se seraient fait arrachés de leurs honneurs de garde du corps des Prophètes après la mort de Regret.
Les grunts me demandèrent : "Tu ne le savais pas ?"
Je leurs répondis que non, car j'étais parti pour une mission où j’ai rencontré des morts-vivants...
Ils m’apprirent que cette espèce était les Parasite, une espèce qui voulait assimiler toutes formes de vie dans la galaxie !

En quelques jours, la hiérarchie covenante était donc brutalement tombée, et qu’une alliance contre les Prophètes se serait formée !
Impensable ! Je n’en revenais pas ! Les grunts dirent que nous allions embarquer dans un phantom pour aller sur Halo Delta, comme l'appelaient les humains, pour empêcher Tartarus d'activer le Halo, sans quoi toutes vies dans la galaxie disparaîtraient, et non qu'ils nous mèneraient au Grand Voyage !

Mais au moment où l'on se décida à partir, une frégate humaine s'écrasa sur Grande Bonté, et je vis de la fumée verte en sortir.
"Les Parasites ! Ils ont volé ce vaisseau aux humains ! M’écriais-je. Ils vont donc s'infiltrer sur Grande Bonté et parasiter touts les corps qui y sont !"
Nous courûmes à grands pas jusqu'au phantom qui nous attendait, mais des parasites de forme infection nous suivirent !
De grandes explosions se firent entendre, Grande Bonté allaient partir en fumée !
"Voilà le phantom!", s'écria un grunt. Nous montèrent directement dedans mais un grunt resta à terre et trois parasites montèrent avec nous!
On tirait au pistolet plasma : deux éclatèrent mais me dernier allait me sauter dessus!
D'un coup, un tir de plasma frôla ma tête et le parasite éclata ; de la "bouillie verte" s'était étalée en plein sur ma tête!
Je remerciai sincèrement le grunt qui m’avait sauvé, et nous partîmes vers le Halo... mais ça ne me branchait pas de faire partis de l'Alliance... j'y croyais, moi, au Grand Voyage...

Pendant ce cours laps de temps, les parasites avaient infecté la quasi-totalité de Grande-Bonté et le Démon sauta dans un "ascenseur" le menant au vaisseau foroneur de la station. Grande-Bonté restera donc à jamais un vaisseau parasite...

Chapitre 6 : Haine + Peur = Trahison !
Arrivés sur le Halo, nous allâmes vers une structure gigantesque. Des brutes étaient en train d'aménager un endroit de matériel covenant. Nous devions nous rapprocher d'eux, mais en toute discrétion.
Une brute armée d'un sabre grenade nous vit, et tira tout un chargeur de grenades ! Deux grunts moururent, mais je ne sait pas pourquoi, j'avais perdu le sentiment de la tristesse envers les autres et je me suis mis à fuir les grunts et les élites !
Un peu plus loin, par terre, je trouvai un canon à combustible et j'eus l'envie de sauver les brutes qui combattaient.
Je retournais vers elles, et je les vis en grande difficulté : ils allaient bientôt succomber sous l’insistance des élites et grognards. J’approchai et je tirai trois coups de canon à combustible : tous étaient à terre hormis les brutes.
Les brutes me regardèrent avec un air d'étonnement, et me demandèrent : "Pourquoi nous as-tu sauvées ? Tu es un grunt, et tu étais avec eux !
Je leurs répondis que je ne croyais pas aux élites et aux grognards et en leur alliance : je leurs dit aussi que je voulais les rejoindre !
Les deux brutes conduisirent donc vers le matériel covenant qu'ils avaient au préalable installé. Il y avait notamment un holosocle covenant : les brutes l'allumèrent et d'un coup, le prophète de la Vérité apparut !
Au début, il me fixait longuement, puis enfin commença à me demander pourquoi je ne voulais retourner avec l’Alliance des élites et des grunt ; tout en m'expliquant que les humains allaient se joindre à cette résistance pour former une superpuissance bien supérieure à nous.
Je fus d’apprendre que les humains allaient rejoindre leurs ennemis de toujours !
J'expliquai donc au prophète que j'avais un dégout des humains et que je croyais au Grand Voyage.
Il m'expliqua : "Un grunt de n'importe quel grade ne peut rester dans L'Alliance Covenante car il n'a aucune puissance et ne servira à rien ! Ce n’est qu’un grunt, il représente donc les rebelles ! Exécutez-le, brutes!"
Je vis les brutes hésiter un très court instant, et je compris qu’ils étaient obligés de suivre cet ordre, même si ils n’en avaient certainement pas envie, de par le fait que je venais de les sauver. Elles me sautèrent donc dessus d'un coup, mais j'esquivai au dernier moment, et je tirai avec mon canon à combustible. Les deux brutes moururent, et l'holosocle fut soufflé par l'explosion.

Je concluais donc de cette journée que l'alliance élites-grunts-humain ne me plaisait pas, car je ne pouvais parler à aucun humain, tellement la haine me rongeait. Les Covenants principalement composés des brutes et des prophètes ne m’accepte pas, et a tenté de me réduire en bouillie.
Et inutile d'aller voir le Parasite pour dialoguer, car je me ferais bouffer sur le champ ! Donc je n’avais aucun camp auquel me rattacher…

J’errais donc dans des falaises non loin de la structure, quand d'un coup, je vis des espèces de capsules desquelles sortait de la fumée verte !
Il ne manquait plus que ça, les parasites débarquaient ! Déjà mon rejet par le prophète, et maintenant un autre débarquement de parasite ?
Qu'imaginer de pire ? Que les humains arrivent à leur tour ?
Je lâchai cette hypothèse, et j'entendis des espèces de grondements vers la forêt en face de moi. Des parasites de forme infection me foncèrent dessus, ainsi que deux formes d’élites infectés ! Je voulus tirer avec le canon à combustible mais il était vide ! Je courus du mieux que je pus, quand tout à coup au bord d'une falaise, je glissai à cause d'un bout de rocher qui s'étais effrité puis décroché ; et je commençais à dévaler la pente !
J'atterri dans l'eau du lac qui entourait la structure, et par chance, une plage de sable était toute proche !
Au bord de cette plage se trouvait des corps d'une escouade d'élites et de grunts, avec un humain blessé à terre.
Il se mis à gémir en me voyant, comme tout humain avec une grande méprise pour les grognards : "Sauve-moi, crétin!"
Je pris un fusil plasma posé à côté d’un élite, et je lui tirai froidement dessus. Il poussa un dernier râle de douleur avant de sombrer dans la mort...
Je partis de la plage et comme par surprise, je vis un élite cette fois, lui aussi blessé. Il me demanda à son tour de l'aider, quand tout à coup un parasite lui sauta dessus : l'élite cria de rage et le parasite l'infecta !
Transformé, métamorphosé en une forme de parasite, il me fonça droit dessus, mais je parvins à l’arrêter en lui plaçant un bon coup de plasma dans la "boule" qui lui dépassait du torse.

Quelques mètres plus loin, je trouvai une grenade plasma à terre, et je m’en emparrai...

Plus tard, je vis de choses terribles passer dans le ciel : une frégate humaine, un croiseur covenant de l'Alliance Covenante des élites et des grunts ; suivi de loin par un croiseur que je devinai rempli de brutes ; et enfin, un peu plus tard, à son tour un croiseur covenant provenant de Grande Bonté avec, devinez quoi, de la fumée verte : les parasites, L'alliance Covenante et l'alliance humano-covenante allaient donc combattre, et sur le même terrain...


Chapitre 7 : Le début de la guerre des trois camps.

Je m’éloignai de ces croiseurs qui allaient déployer leurs cargaisons à terre. Mais pas trop non plus au risque de me faire repérer par les parasites. Mais je vis quelque chose d’étrange, je ne pus comprendre : Un de ces parasites allais en direction de ces humains, mais rien de plus normal qu’il ait une petite faim… Mais ce qu’il était étrange, c’est que le parasite ne fus pas attaqué par les humains mais, à mon avis, discutaient de ce qu’ils allaient se passer dans peu de temps !
D’un coup, un humain me vit et cria : « B218, ramène moi ce grunt qui espionne là-bas ! »
L’humain me courut après et moi, je fuyais car si il m’attraperait, je serais très mal !
Mais je courus mais pas longtemps après, je vis des brutes en patrouille passer et me tira quelques balles de spikers. Mais le poursuivant, le prénommé B218 fut collé par une grenade plasma provenant d’un chef brute. Il explosa en lambeaux de chairs…
Plus tard, je m’arrêtai de courir, cela ne me servais plus à rien !

Plus loin, sept humains patrouillaient en ayant le but de repérer des ennemis. Je les espionnai et je remarquai que les humains n’étaient pas fiers de ce qu’ils avaient faits et qu’ils n’auraient pas la parole de ces monstres : donc les parasites ont les humains pour empêcher Tartarus d’activer l’anneau.

Mais les parasites ne m’attaqueront plus ! Ils penseront que je suis avec eux mais me demanderons de les suivre. Donc je partis sur-le-champ.

Je vis un phantom passer et se diriger vers la structure où l’anneau doit être activé.
Je me disais que plus rien n’allait aller !
Et j’avais raison, d’un coup, j’entendis des grondements parasites assez forts pour que je l’entende de là où je suis. De l’autre coté, des tirs d’apparitions se faisaient entendre et quelques banshees s’approchaient des humains et du reste. Un obus plasma d’apparition tomba sur un arbre à coté de moi et s’effondrait sur un groupe de parasites infections et éclatèrent.
Les banshees volaient non loin de là et un de ces banshees tira un barreau à combustible sur un humain nommé Loïs comme son ami cria, dégouté de ce qu’il était arrivé à son meilleur ami. C’était la première fois que je voyais un humain avoir des sentiments envers quelqu’un d’autre que lui !
Mais il se faisait griller à son tour par un autre obus plasma d’apparition.
Puis à leur tour, des humains envoyèrent une escouade d’Hornets et des Falcons débarquèrent des troupes. Une cinquaines de chars Scorpions se déployèrent dès l’arrivés de plusieurs pélicans.
Les chars dévastèrent tout, seul un seul avait été détruit par des banshees mais aucunes apparitions ne survécurent…
Pris de dégoût par ce que les covenants loyalistes venaient de faire, je me décidai cependant à tirer sur les brutes et je ne sais trop pourquoi. Je pris le lance-plasma d’un grunt mort et je me lançai à l’assaut.
En renfort, les humains avaient déployé trois warthogs ainsi qu’un gauss et une roquette.
Je tirai des boules plasmas dans un revenant tout juste arrivé mais un débris de l’explosion me tomba dessus !
Je fus blessé et je ne pus que prendre mon pistolet plasma pour me protéger.
Mais les parasites arrivaient et envahirent le champ de bataille !
Je fus contrains de me cacher même si j’étais blessé et que ma mobilité fus réduite.
Je trouvai un ghost dans lequel aucun occupant n’était, mais il était à dix mètres de moi.
Mais le Parasite semblait avoir trahi les humains et infectaient les corps, mort ou vivant.
Et moi qui étais entre les deux, je dois aller à tout prit au ghost pour fuir de ce cauchemar réel.

Chapitre 8 : Un cauchemar réel...
J'étais à terre. Je ne pouvais à peine bouger. C'était un vrai cauchemar!
Des explosions de tirs d'arrition se faisaient entendres et un obus tomba à coté du ghost!
Je n'avait plus aucune chance de fuir...
D'un coup, une énorme explosion de frégate humaine se fit entendre et des débris tombèrent partout sur le champ de bataille.
Un croiseur covenant l'avait détruit avec des torpilles plasmas! Les humains et l'alliance dûrent se battrent en retraite et pendant que le temps passait, l'athmosphère devenait verte...
Les parasites en tirèrent profit car il était dur de voir dans une "brume" pareille.

Mais alors d'un coup, je fus pris de surprise de ce que je voyait arriver : un croiseur covenant mais d'une autre couleur, couleur beige ou jaune, à dut arriver en slipspace!
En peu de temps, une vingtaine de banshees, de la même couleur que le vaisseau, attaquèrent toutes vies présente!
Ils détruisirent deux scorpion ainsi que quatre ghosts "parasités" et s'attaquèrent maintenant au croiseur covenant.
Je dus douter que c'était des hérétiques. D'ailleurs, j'ai tout pour en être un!
Mais des torpilles plasmas détruisèrent une dizaines de banshees! Et un des débris de banshee me tomba à quelques metres!
De peur, je partis, ou plutot, j'essayais de partir malgré ma blessure.
Mais derrière moi, un groupe de parasites d'infection me suivaient! Et il me rattrapaient! Mais alors manque de bol, ils me sautèrent dess...

Napnap était mort, mais la bataille continuait. Le croiseur hérétique se fit neutraliser par du renfort covenant, les humains : infectés par le parasite, mais le parasite se fit éradiqué par un croiseur covenant qui vitrifia le champ de bataille...
Les covenants avaient la main libre sur l'index qui utilisèrent pour détruire toutes formes de vies...

FIN