#random-posts img{float:left;margin-right:10px;border:1px solid #999;background:#FFF;width:36px;height:36px;padding:3px}

7 août 2014

Halo : Waypoint - Créations conservés - Fanfictions - Les Anciens.


Prologue:
-Sommes-nous arrivés ?
-Je crains que non...
-Comment ça ?!
La navette se mit à trembler, la coque fit un bruit sourd puis, le vide.
-C'est donc la seule chose d'on tu te souviens jeune Manipuleur ?
-Oui.
-Et ton auxilia ?
-Je ne sais pas. Ils ne l'ont pas retrouvée.
Le Manipuleur et le Batisseur discutèrent encore longtemps des évènements passés mais leurs discussions n'aboutissaient à rien. Plus tard le Manipuleur eu une étrange sensation , il n'avait pas son armure mais ça n'en était pas la cause. Il n'était plus le même , non seulement il était perturbé mais une chose de plus impensable venait d'arriver. Continuant son chemin l'air insouciant , il aperçut au loin, une silhouette sombre mais dégageant une certaine bonté. Le jeune forerunners la suivit mais plus il avançait plus il se sentait faible mais malgré ça, il ne pouvait pas s'empêcher de la suivre...

Chapitre Premier:
Aujourd'hui c'est le grand jour. Le jour de mon voyage sur cette planète si mystérieuse, pour laquelle tant d'espèces, qu'elle soient dépourvue d'intelligence comme ces ingrats d'Humains ou encore qu'elles soient sages comme les San'Shyuums, vouent un culte. Mais je m'interroge, pourquoi tant de fascination pour une simple petite planète perdue dans un système aussi désolé ? Je vais bientôt avoir une réponse à cette question.

-Nous allons bientôt embarquer dans la navette, Vesperia Faiseur d'Eternité, forme zéro, Manipuleur apprenti.
-Hum d'accord j'arrive.
-Vous m'avez l'air bien pensif, qu'avez vous donc ?
-En faite... je me demandais pourquoi moi, pourquoi est-ce que l'on m'a choisit pour cette "mission" ?
-Personne d'autres n'étaient disponible, enfin c'est ce que l'on m'a dit. Bon hâtons-nous, la navette risque de partir sans nous.

Même une fois dans la navette, personne ne m'informa de ce que je devais faire, j'avançais dans l'inconnu. Mon accompagnateur dont je ne connaissais même pas le nom ni la classe, ne savait pas non plus ce que l'on devait faire, selon lui, ce serait une mission de reconnaissance pour informer les autres Forerunners de ce qui se passe sur cette planète, mais il n'était sûr de rien. Peut-être se disait-il ça pour se rassurer. Car le simple faite de ne pas savoir lui faisait peur.

-Alors, comment s'appelle cette planète ? Demandais-je.
-Elle a plusieurs noms, certains l'appellent Harcknès-Kord, mais nous Forerunners, nous l'appelons Heraclès.
-Vous en avez déjà entendu parler, en dehors de notre "mission" ?
-Je dois avouer que non.
-C'est assez ironique n'est-ce pas ?
-Comment ça ?
-Et bien cette planète est visitée par une multitude d'espèces, mais nous, nous n'en avons jamais entendu parler et quand je dis nous, c'est les Forerunners.Et c'est justement ceci qui me perturbe ! Nous avons tout découvert, comme nos ancêtres, les Précurseurs, et pourtant cette planète nous échappe. D'ailleurs comment nous avons su son existence si auparavant on ne l'avait pas découverte ? Je veux dire, on ne l'a pas découverte comme ça or qu'avant nous sommes surement passés plusieurs fois dans son système sans la trouver.
Mon auxilia n'intervint pas.
-Et bien, tant de mystère. Peut-être que ceux qui nous ont donnés cette "mission", nous en ont pas dis plus par sécurité. Et ont l'a sûrement déjà découverte mais nous n'y avons pas prêtés attention.
-Je ne crois pas... sinon...

Je n'eus même pas le temps de terminer ma phrase, que le pilote me coupa pour nous informer de notre arrivé dans le système.

-Alors, nous y voila ! Heraclès, je ne l'imaginais pas comme ça.

La planète était jaune, à proprement dit. Que des déserts, du sable et des rochers. Je me demandais ce que l'on pouvait y trouver. Je comprenais maintenant pourquoi ils m'avaient envoyés ici. Moi une simple Manipuleur ne servant à rien, envoyé sur une planète désolé et vide. Nous atterissames sur Heraclès. A ma grande surprise le sable cachait bien de choses. Le guide présent sur la planète nous attendait devant la piste B3. Et c'était un humain.

-Bonjour, moi guide
-Et bien, ça devient de pire en pire, dit mon accompagnateur. Nous sommes sur une étrange planète, nous ne savons que faire et maintenant le summum, nous avons un Humain comme guide.
-Garde ton calme.

Je dois avouer que j'avais un peut de pitié pour le guide, il avait eu la politesse de nous saluer et nous ne primes même pas la penne de lui répondre. Nous le suivimes et à mon grand étonnement cet humain faisait preuve de sagesse.

-Dis, Humain, comment sais-tu que c'est nous que l'on ta demander de guider.
-Vous seul grand homme ici.
-Par "grand homme", tu entends Forerunners ?
-Oui, vous grande puissance.
-Ou allons-nous ?
-Vous suivre moi. Endroit pas loin.

Une fois arrivés à destination, nous, deux Forerunners restammes sans voix devant "la chose" que ne l'on avait du mal à décrire. Etait-ce donc ça l'objet de tant de convoitise ?

Je ne pouvais plus penser, c'était tellement immense.Mon auxilia n'avait pas dit un mot sur ce qui me semblait être un pilier , mais à quoi servait-il ?.

Chapitre deuxième:
Le pilier, enfin ce qui pour moi était un pilier, dégageait un lueur bleutée. Une énergie puissante se faisait ressentir. Je demandai, alors, à mon auxilia si elle avait des informations à propos de cet artéfact. A mon grande étonnement, elle ne savait rien.

-Qu'est donc ? Dis-je l'air craintif.
-Je ne sais pas. Ca doit être Précurseur.
-Si c'est Précurseur, j'espère que ce n'est pas une arme.
-Dans tout les cas, nous devons mettre la main dessus, si jamais une autres espèce s'en empare, qui sait ce qui pourra ce passer.

Nous restâmes longtemps devant l'artéfact, à contempler sa grandeur. Nous étions sans voix. Plus tard dans la journée, nous rejoignirent notre campement, il n'y avait que deux tentes, une pour moi et l'autre pour mon compagnon. Les campements étaient placés par races, nous n'étions pas mélangés, et tant mieux. Je n'aurai pas supporter habiter à proximité d'un humain. Le lendemain matin, nous nous levâmes à 13h08 heure local.

-Bon, que faisons nous ? demandais-je
-Allons chercher des informations auprès d'autres espèces.
-Et notre guide, ou est-il ?
-Il est partit chercher de quoi manger. Dispersons-nous pour plus de facilitées.

Nous nous dispersâmes, mon compagnon, dont je ne connaissais toujours pas le nom d'ailleurs, partit vers l'ouest. De mon coté, je décidai d'aller voir au marché. En effet, les espèces avaient établi un marché, ils y vendaient plusieurs babioles propres à leur culture. J'interrogeai les marchands et les passants, mais sans succès. Tous me craignaient, à vrai dire ils n'avaient pas l'habitude de voir un Forerunners. Après plusieurs heures, je regagnai le camp, l'humain s'y trouvait en train de préparer le repas. Mais pas mon accompagnateur. Il se fit tard et l'idée qu'il lui soit arrivé quelque chose me terrifia. J'attendis le lendemain pour partir à sa recherche.

-Guide ?
-Oui grand homme ?
-Sais-tu si le grand homme qui était avec moi est revenu ?
-Non moi pas avoir vu ami de vous depuis hier.
-Hum étrange, ou est-il donc. Très bien, allons vers l'ouest, espèrons qu'il ne lui soit rien arrivé.

Nous voyageâmes longtemps dans les sables chauds du désert, mais nous ne le trouvions toujours pas. Sans nul doute que sa disparition avait un rapport avec le pilier. Trois jours passèrent sans que nous trouvions mon compagnon. Je décidai de prévenir la navette des évènements, ils me répondirent qu'ils arriveraient dans quelques jours. La seule option qui me restait était d'aller voir le pilier de plus près, à la tombée de la nuit, plus personne ne se souciait du pilier, je profitai alors de ce moment pour aller le voir. Plus j'approchai, plus je me sentais faible. Une fois à quelques centimètres de l'artéfact, j'entendis des voix, mon armure se mit à briller. C'était étrange, j'avais une sensation de puissance et pourtant, j'était faible. Je continuai à avancer, jusqu'au moment je fus assez proche pour le toucher, au contact ma main vibra, je sentais les voix vibrer dans mes os. Puis je fus expulser.

-Ou suis-je ? .... Quel est cet endroit ?
-Doucement jeune forerunner
-Qui...qui êtes vous ?
-Moi ? Je suis tout et rien à la fois.
-Comment ça ?
-........
-Mais ou suis-je ?
-Nul part. Tu es or de l'espace-temps.

J'étais perdu, sans issue, je ne savais pas quoi faire. Mais le pire restait à venir et j'était très très loin de mes surprises

Chapitre Troisième (dernier):

Au loin, une lueur, elle s'approchait de moi, j'étais terrifié, je n'avais jamais vu une chose pareil, on aurait dit une auxilia mais ce n'en était pas une.

-Toi
-....
-Suis moi
-Attendez, qu'êtes vous donc ?
-Les questions seront pour plus tard.

Je pris un petit moment avant de me décider à la suivre, mais au fond, avais-je le choix ? Elle m'attendait dans une pièce remplie d'écrans. A première vue, on aurait dit un vaisseau.

-Maintenant fais un choix, jeune Manipuleur.
-Quelle choix ?
-Sois tu continues , soit tu pars.
-Je vais....partir.
-En es-tu vraiment sûr ?
-Je ne sais pas.
-En es-tu vraiment sûr ? Valides tu ton choix ?
-Non ! Je reste !

J'étais terrifié, mais malgré ça, j'eu un minimum de courage pour rester et découvrir ce qu'il ce passait.

-Valides-tu ce choix ?
-Oui.
-Alors, regardes ces moniteurs, et dis moi que vois-tu ?
-Je vois Hèraclès, des Humains, ils tuent des Forerunners ! Qu'est ce que ça signifie ?
-La vérité.
-Comment ça ? Que va t'il m'arriver ? Je ne suis qu'un simple Manipuleur, laissez moi !
-Non, la Bibliothécaire t'as choisi. Elle avait tout prévu. Je vais t'expliquer : Lors de la guerre entre Humain et Forerunner, cette planète fut l'objet de nombreuses découverte, comme l'artéfact Précurseur. Les Forerunners envoyèrent une équipe de scientifique sur place, pour récupérer l'arme. Les années passèrent, nous commencions à gagner contre les Humains. C'est pourquoi, nous avions arrêter de surveiller cette planète et donc arrêter de protéger les scientifique. Mais les Humains n'avaient pas oubliés Hèraclès. Ils retournèrent dessus pour utiliser l'arme et détruire une énorme flotte Forerunners. Une fois sur la planète, ils ont aperçus les scientifique et les ont abattus, heureusement, ils n'ont pas réussi à s'en servir . Quant à moi je ne suis que l'hologramme créer pas la Bibliothécaire pour faire éclater la vérité.

-Donc, les Forerunners vous ont oubliés ?
-Oui , on peut dire ça. C'est pour ça, qu'ils ne t'ont rien dit. Si tu as été envoyés ici , c'était pour détruire mes systèmes pour que personnes ne sachent la vérité.
-Et l'autre Forerunner qui était avec moi ?
-Lui, il devait te tuer après que tu aies détruit mes systèmes. Mais ne t'inquiet pas, je me suis chargé de lui. Voila maintenant que tu sais tout, je te laisse partir.
-Attendez, non !

Je fus téléporter au campement, la navettes allait arriver dans quelques heures. Je l'attendis. Je ne savais pas quoi faire, puis j'entendis une voix, elle disait : Surtout ne dis rien, il te tuerait sinon. Je vais te sortir de là. J'entrai dans la navette, un Batisseur vint vers moi. Il me posa des questions, je lui répondit. Jusqu'au moment ou il me dit :

-As-tu accomplis ta mission ?
-Heu...oui j'ai détruit le système...

Il se tourne vers le pilote, et dit tout bas :
-Il sait.

Je fit semblant de ne rien entendre.
-Sommes-nous arrivés ?
-Je crains que non
-Comment ça ?!
La navette se mit à trembler, la coque fit un bruit sourd puis, le vide. Je repris connaissance, j'étais chez moi, le Batisseur était là. Je continuai à faire semblant que je ne savais rien.

-Alors comment te sens-tu ?
-J'ai un léger mal de crâne, mais ça ira.
-Alors dis moi te souviens tu de quelque chose ?
-Oui , un bruit sourd.
-Ha ! Oui lors de ton retour, nous avons percuté un astéroïde et tu t'es cogné la tête sur la carlingue du vaisseau.
-Et mon auxilia ? Et mon armure ?
-Ont les a prises, nous faisons des tests pour voir si elles n'ont rien. Bon je dois y aller, reposes toi bien.

Jamais, je n'avais entendu des choses aussi stupides. Il me prenait pour qui ?! Un Humain ? Il pensait que j'avais tout oublié ?! Mais je ne pouvais rien dire, sinon c'était ma mort. Je sorti de chez moi, au croisement du chemin, je vis cette même lueur que celle sur Heraclès. C'était encore l'hologramme. Elle m'appelait. Je le suivit, elle m'attendait dans un endroit isolé.

-Alors ? Que s'est-il passé ?
-Ils savent.
-Ils n'ont pas essayés de te tuer ?
-Si mais, j'ai fais croire que j'avais tout oublié.
-Et tu comptes dire la vérité ?
-Je vais essayer, mais je suis en danger... il faudrait que..
-NON !
-Pardon ?
-Non , ne dis rien, je ne veux pas une mort de plus.
-Que faisons nous alors ?!
-Rien, et puis dans la mesure ou tu dirais la vérité, personne ne te croirait, on te traiterai d'Hérétique.

Malheureusement, j'étais impuissant, je savais une chose tellement incroyable, mais je ne pouvais rien dire, je devais garder ça pour moi, le restant de ma vie....

FIN.